image d'arrière plan

Les différents types d'arnaques financières

Plusieurs sites internet promettent de vous faire gagner de l’argent facilement en "jouant" sur les hausses et baisses des marchés financiers. D’autres vous proposent des placements réputés sans risque et font miroiter des rendements mirobolants, et qui plus est, garantis.

Sommmaire

 

 

 

Des investisseurs, à la recherche de placements mieux rémunérés, peuvent se laisser tenter par ces promesses.

Cependant la plupart d’entre elles sont trompeuses et risquent de faire perdre ses économies à l'investisseur trop crédule.

Il n’existe pas de rendements élevés sans risques élevés.

 

Le trading dans le forex ou via les options binaires

Certaines publicités sur internet font croire que l’on peut devenir "trader" en quelques jours ou quelques semaines. Les discours des "brokers" au téléphone sont incitatifs et ils promettent un accompagnement personnalisé.


Dans la majorité des cas, l’investisseur finit par perdre tout son argent. D’autant plus que de nombreux sites internet proposent du trading sur le Forex ou via des options binaires sans avoir aucune autorisation. Il s’agit d’escroquerie : l’argent est détourné et, dans ce cas, les recours très limités en raison de la localisation, souvent à l’étranger, de ces prestataires illégaux.

 

Promesses de remboursement de fonds et usurpation d’identité

Beaucoup d’épargnants ayant déjà perdu de l’argent sur des plateformes de trading non autorisés se font contacter par des soi-disant cabinets d’avocats ou personnes se disant mandatés par la Banque de France ou l’AMF pour récupérer les sommes perdues. Il leur est demandé de payer des taxes, un pourcentage de la somme perdue ou sont redirigés vers d’autres sites internet frauduleux.  


Il s’agit d’une escroquerie visant à leur faire de nouveau verser de l’argent. Aucune de ces personnes ou entités ne sont habilitées à procéder de la sorte.

De la même façon, d’autres sites escrocs usurpent le nom de sociétés autorisées en France et vont orienter  les épargnants vers les registres officiels pour faire croire qu’ils bénéficient d’un agrément. Les sociétés dont les noms sont usurpés ne proposent pas de trading pour la plupart. Face à la sophistication de ces systèmes d’arnaque, l’épargnant doit renforcer sa vigilance : la vérification ne peut se limiter à la consultation unique de registres.

 

Les placements dits "alternatifs"

De nombreuses sociétés proposent des placements présentés comme alternatifs aux placements traditionnels (on parle aussi de "biens divers", placements "atypiques" ou "plaisir").  Il s’agit de placements dans le vin, les timbres, les énergies renouvelables, les terres rares, ou encore les diamants.  


Les rendements affichés sont souvent alléchants et le risque associé n’est mentionné à aucun moment.

Beaucoup d’épargnants croyant investir dans des valeurs refuges ont été victimes d’escroqueries, notamment par des sociétés proposant des diamants d’investissement.

Désormais l’AMF dispose d'un nouveau pouvoir, lui permettant de mieux encadrer et surveiller ces offres. Toute société relevant  du statut d’intermédiaire en biens divers, devra au préalable être enregistrée auprès de l’AMF. 

Ainsi, avant toute décision d’investissement, vérifiez que la société qui vous propose d’investir possède bien son numéro d’enregistrement donné par l’AMF. Si ce n’est pas le cas, c’est que la société n’est pas autorisée par l’AMF : ne donnez pas suite à cette proposition.

 

Le mécanisme de type pyramidal ou le système de Ponzi

Ce système d’arnaque, très ancien, repose sur le versement d’intérêts payés aux investisseurs avec l’argent des nouveaux arrivants.

Concrètement, les sociétés frauduleuses promettent d’investir dans des PME de croissance avec des rendements exceptionnels. Les premiers investisseurs sont rémunérés avec l’apport des nouveaux, sans aucun réel investissement derrière.

Lorsqu’une publicité vous vante un placement à la rentabilité supplantant celle des placements traditionnels, demandez-vous s’il n’y a pas anguille sous roche !


En savoir plus sur les arnaques en cours dans le domaine des placements financiers

Mis à jour le : 20/12/2017 14:18