Attention aux offres de crédit frauduleuses !

Attention, les « arnaques au crédit », notamment au crédit entre particuliers, se multiplient sur internet. L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) met en garde le public contre ce type d’escroquerie. Comment identifier les escroqueries et vous en protéger ? Que faire si vous en êtes victime ? Consultez nos questions – réponses !

Sommaire 

 
iStock jeune femme grimaçante devant un pc carte bleue à la main

 

Comment reconnaître une arnaque au crédit ?

Les prêts sont proposés à des conditions très avantageuses : les montants varient de quelques euros à plusieurs centaines de milliers, les taux d’intérêt sont  très faibles et constants quelle que soit la somme empruntée, les durées de remboursement sont particulièrement longues.

Ces conditions très attractives sont souvent présentées comme des offres exceptionnelles, limitées dans le temps, pour vous inciter à y souscrire rapidement.

Leur octroi n’est soumis à aucune condition de ressources (pas d’évaluation de votre solvabilité, ce qui est obligatoire pour un crédit à la consommation ou un crédit immobilier) ni constitution de garantie (pas de caution exigée par exemple).

Les escrocs vous promettent d’obtenir le crédit sans délai, parfois en quelques minutes, et mettent en avant une mise à disposition des fonds dans les 24 à 48 h de la demande.

Un premier versement est rapidement sollicité, souvent via un service de transfert d’argent international, pour couvrir de supposés frais (frais de dossier, d’assurance, d’authentification, de légalisation, frais administratifs, de transfert, de décaissement, etc.).

Une fois l’argent reçu par le fraudeur, la victime n’a plus de nouvelles de son contact ou doit de nouveau verser de l’argent sous un nouveau prétexte (déblocage du prêt, frais divers…), sans plus de résultat.

Pour rendre la proposition de crédit plus crédible, des adresses de messagerie ou des sites utilisent des noms commerciaux d’emprunt voire ceux d’entreprises réelles ou approchant. Attention aux usurpations d'identité !

Attention également aux publicités sur internet et particulièrement sur les réseaux sociaux. Les escrocs sont très actifs sur le web.


Pour en savoir plus:
Notre vidéo « Attention aux arnaques ! »
Quels sont les bons réflexes pour éviter les arnaques au crédit ?

 

Comment se protéger des arnaques au crédit ?

  • Ne communiquez jamais vos coordonnées bancaires ou d’autres données personnelles sur Internet ou par courriel ;
     
  • Ne répondez pas aux appels téléphoniques que vous n’avez pas sollicités et provenant de personnes que vous n’avez pas formellement identifiées ;
     
  • Collectez des informations sur l’organisme ou l’intermédiaire qui vous propose un crédit (dénomination sociale, pays d’établissement, adresse du siège social, numéro d’immatriculation ou d’agrément, assurance responsabilité civile pour les intermédiaires…) ;
     
  • Vérifiez systématiquement que la société est autorisée à proposer des crédits en France : Quels sont les bons réflexes pour éviter les arnaques au crédit ?
     
  • Consultez la liste noire mise à jour par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR).

    Attention, celle-ci n’a pas vocation à être complète. En effet, de nouvelles escroqueries apparaissent régulièrement. Si le nom d’une entité ou d’un site ne figure pas sur la liste, cela ne signifie pas pour autant qu’il est autorisé à proposer des crédits.


Pour en savoir plus :
Les listes noires des sites internet et entités non autorisés

 

Quels sont les bons réflexes pour éviter les arnaques au crédit ?

  • Assurez-vous systématiquement que l’organisme ou l’intermédiaire est autorisé à proposer un crédit en France en consultant le registre des agents financiers agréés (REGAFI), pour les établissements bancaires, et le site internet de l’ORIAS, organisme chargé de tenir le registre des intermédiaires en assurance ou en banque ;

    Une société qui propose du crédit doit obligatoirement disposer d’un agrément ou d’une autorisation. Si l’entreprise ou la personne avec laquelle vous êtes en relation ne figure pas sur l’un de ces deux registres, ne donnez pas suite à ses sollicitations.
     
  • Comparez attentivement les éléments qui vous ont été communiqués par votre interlocuteur et ceux figurant sur lesdits registres. Attention aux usurpations d’identité !
     
  • Ne versez aucune somme d’argent pour l’obtention d’un prêt ou le déblocage des fonds.
     
  • Il est interdit à toute personne physique ou morale qui apporte son concours, à quelque titre que ce soit, à l’obtention d’un prêt d’argent, de percevoir une somme quelconque avant le versement effectif des fonds prêtés.


    Le meilleur conseil qui puisse être donné est de faire preuve de bon sens et de se méfier des propositions trop alléchantes.

 

Que faire si vous avez été victime d'une arnaque au crédit ?

Si vous êtes victime d’une offre frauduleuse et subissez un préjudice, déposez une plainte dans les meilleurs délais : https://www.pre-plainte-en-ligne.gouv.fr

Nous vous recommandons également de :

  • contacter INFO ESCROQUERIES en appelant le 0805 805 817 (service et appel gratuits du lundi au vendredi de 9h à 18h30) ;
     
  • effectuer un signalement sur le portail officiel de signalement du Ministère de l'intérieur : https://www.internet-signalement.gouv.fr.

Il est souhaitable de le faire même si vous n’avez pas subi de perte financière. Il peut être utile pour empêcher d’autres tentatives d’escroquerie.

Vous pouvez également informer la plate-forme Signal Spam en vous inscrivant gratuitement si vous avez été sollicité par un courriel.

 

Crédits, livrets, paiements, assurances : liste noire des sites ou entités douteux

Attention ! Des personnes ou des sites Internet proposent des crédits, des livrets d’épargne, des services de paiement ou des contrats d’assurance sans y être autorisés.

Consultez la liste noire publiée par l'ACPR et ne répondez jamais aux sollicitations des entités qui y sont mentionnées. Cette liste n'est pas nécessairement complète, vérifiez toujours si la personne qui vous propose ces produits a le droit de le faire.

Pour en savoir plus :
Crédits, livrets, paiements, assurances : liste noire des sites ou entités douteux

 

Mis à jour le : 23/06/2020 14:40