image d'arrière plan

L'investissement en OPC (SICAV et FCP)

Sommaire

 

 

 

 

Qu’est-ce qu’un OPC et quels en sont les avantages ? 

Les OPC (Organismes de placement collectif) sont des fonds d'investissement qui permettent aux investisseurs de mettre en commun leur épargne, pour investir dans un portefeuille de valeurs mobilières (actions, obligations, etc...). Il existe deux catégories d'OPC : les FCP et les SICAV.

Ces fonds et SICAV offrent une grande diversité de placements, répondant à de nombreux objectifs d'investissement et profils de risque.

Destinés à ceux qui ne veulent pas gérer eux-mêmes leurs investissements en Bourse, les OPC sont gérés par des professionnels des marchés financiers. Autre avantage : les épargnants peuvent investir dans un placement déjà diversifié avec un montant réduit.

Il existe des frais liés à un investissement dans un OPC. Ils sont identifiables dans le prospectus et le document d’information clé pour l’investisseur (DICI).

 

 

 

Comment choisir un OPC ?

Avant d’investir, comparez les OPC afin de choisir le produit qui correspond le mieux à vos besoins et à vos objectifs.

Il convient de définir tout d’abord :

  • l’objectif de votre investissement (maintien de la valeur, obtention de revenus complémentaires etc...),
  • la durée de placement adaptée à votre objectif et à votre situation personnelle,
  • le niveau de risque que vous acceptez de prendre.

Avant d’investir dans un OPC, lisez son DICI, ainsi que son prospectus détaillé.

Le guide de l’AMF

Pour vous aider à investir, ce guide vous donnera les clefs pour bien choisir votre OPC. Il vous informera des différents frais liés à l’investissement dans un OPC. Enfin, vous comprendrez comment acheter une part d’OPC et suivre la vie de votre placement. 

 

 

 

Comment acheter des parts d’OPC ?

Les parts de FCP et les actions de SICAV sont vendues par des distributeurs (réseaux bancaires, conseillers en investissements financiers, etc.) ou par la société de gestion.

Le prix d’achat d’une part d’OPC correspond à la valeur liquidative de l’OPC majorée des frais d’entrée (commission de souscription).

Cette valeur liquidative est publiée par la société de gestion. Elle est communiquée à toute personne qui en fait la demande. Elle est également disponible sur le site internet de l'AMF.

 

 

 

Quels sont les frais lorsque j’investis dans un fonds ou une sicav ?

Lorsque vous investissez dans un fonds ou une sicav, trois types de frais peuvent être prélevés :

- des frais à l’achat (frais d’entrée) ou à la vente (frais de sortie) du produit,
- des frais courants annuels, correspondant essentiellement aux frais de fonctionnement et de gestion.
- dans certains cas, une commission de surperformance rémunérant la société de gestion lorsque le fonds a dépassé ses objectifs de performance.

Variables selon les fonds, ces frais sont précisés dans le document d’information clé pour l’investisseur (DICI).

Simulateur AMF : Quel est l’impact des frais sur le rendement annuel espéré de mon placement ?

Dossier sur les frais des placements financiers

 

 

 

Comment s'informer sur les OPC (SICAV, FCP...) ?

Des guides pédagogiques édités par l'AMF permettent de s'informer sur ces produits :

 

L'AMF met à disposition du public un accès à la base GECO. Cette base permet de vérifier l'agrément d'un OPC, de consulter le prospectus, la valeur liquidative (son prix) d'un OPC. Un guide d'utilisation est disponible sur le site internet de l'AMF.

La liste des produits européens autorisés en France est consultable sur le site internet de l'AMF.

N'hésitez pas enfin à contacter la société de gestion de votre fonds pour tout renseignement sur la vie de ce fonds.

La réglementation relative aux OPC relève de l´Autorité des marchés financiers.

 

 

 

Quels documents mon conseiller financier doit-il me remettre lors de la souscription de parts ou actions d’un fonds d’investissement (FCP ou SICAV) ?

Votre conseiller doit obligatoirement vous remettre un document d’information préalablement à la souscription dans un fonds d’investissement collectif (SICAV, FCP, OPCI, etc.). Il s’agit du document d’information clé pour l’investisseur (DICI). Ce document doit porter la date d’agrément délivré par l’AMF. Si vous ne l’avez pas obtenu, vous devez le réclamer. Ne cochez pas la case indiquant que vous avez reçu la documentation obligatoire si ce n’est pas le cas ! Dans tous les cas, votre signature vous engage. Le DICI est un document de 2 ou 3 pages comprenant une information claire, exacte et non trompeuse sur les principales caractéristiques du produit vous permettant de prendre une décision d’investissement éclairée. Il vous renseigne notamment sur :

  • le niveau de risque et de rendement du produit affiché sur une échelle allant de 1 à 7 ;
  • l’indicateur de référence (le CAC 40, par exemple) que la société de gestion suit dans la gestion du fonds ;
  • les frais réellement prélevés l’année précédente sous forme de tableau (pour les frais courants) et un taux maximal (pour les frais d’entrée et les frais de sortie).

 

Vous pouvez aussi consulter les différents DICI sur le site Internet de l’AMF (www.amf-france.org)

En  complément du DICI, il est recommandé de lire d’autres documents, par exemple :

  • la note détaillée le cas échéant, ainsi que le règlement ou les statuts de l’OPCVM ou de l’OPCI. Ils contiennent, en principe, des informations plus détaillées ;
  • les reportings et publications des gérants des sociétés de gestion du produit, etc.

 

 

 

Quelle est la valeur de la part d'un placement collectif ?

La valeur liquidative retenue comme référence pour la détermination du prix de la souscription ou de rachat des parts d'organismes de placements collectifs (OPC) est la première valeur liquidative calculée après l'heure limite de centralisation mentionnée dans le prospectus ou la notice d'information : on parle de souscription ou de rachat à cours "inconnu".

Il est recommandé à l'investisseur qui souhaite transmettre un ordre de souscription ou de rachat de prêter, en outre, une attention toute particulière à l'heure à laquelle il doit avoir transmis son ordre et, pour les OPC dont la périodicité de calcul de la valeur liquidative est hebdomadaire ou toutes les deux semaines, au jour auquel il doit l'avoir communiqué.


Attention, "l'heure limite de passation des ordres" signifie "l'heure d'arrivée chez le centralisateur". Les investisseurs doivent donc se renseigner sur la date et l'heure limites de passation des ordres à leur intermédiaire (qui peuvent être antérieures à l'heure et la date d'arrivée chez le centralisateur) afin que l'ordre soit pris en compte lors de l'établissement de la prochaine valeur liquidative.


Vérifiez les éventuelles commissions de souscription ou de rachat. Lorsque la différence ne peut être expliquée, interroger par écrit votre intermédiaire financier. Si le différend persiste, adresser un dossier documenté à l'AMF. 

Téléchargez les guides pédagogiques édités par l'AMF

 

 

 

Que signifie un placement collectif ?

Les placement collectifs sont des fonds d’investissement par lesquels les investisseurs mettent en commun leur épargne pour investir dans un portefeuille de valeurs mobilières comme des actions ou des obligations.

L’épargnant peut ainsi, avec une mise initiale modeste, accéder à un investissement déjà diversifié.


Chaque fonds ou sicav suit une stratégie d’investissement particulière qui définit la catégorie du placement : actions françaises, européennes, internationales ; obligations de la zone euro, internationale ; immobilier ; etc. Sachez que la plupart des fonds et sicav présentent un risque de perte en capital.


Le Document d’information clé pour l’investisseur (DICI) présente les informations nécessaires pour mieux connaître pour chaque placement : stratégie d’investissement, performances passées, risques, frais, etc. 

 

 

A quoi correspondent les frais indiqués sur la notice d´information ou le prospectus pour investir dans un OPCVM ?

Avant d´investir dans un OPCVM, il faut savoir quels frais seront facturés. Il se peut qu´il y ait des frais de souscription lors de l´achat des parts et des frais de rachats lors de leur revente. Les autres frais appliqués à l´OPCVM (frais de gestion, etc.) sont directement facturés à l´OPCVM.Ils sont déjà déduits de la valeur de la part achetée. Lisez attentivement la partie B du prospectus simplifié.Vous trouverez le TFE (Total des Frais sur Encours). Il comprend un indicateur visant à rendre les frais des OPCVM plus transparents. Il comprendra les frais de gestion mais également les dépenses de fonctionnement du fonds de l´année passée.

Un guide pédagogique édité par l'AMF, consultable sur le site internet de l'AMF, vous permettra de vous informer sur les frais appliqués aux OPCVM (http://www.amf-france.org rubrique Publications > Guides > Guides pédagogiques). " Les clés pour comprendre - L´investisseur en SICAV et en FCP "

Vous pouvez consulter les prospectus des OPCVM sur le site internet de l'AMF, http://www.amf-france.org rubrique OPCVM et produits d'épargne > Produit financier.

 

Qu'est-ce que la gestion sous mandat ?

La gestion sous mandant désigne l’acte de confier la gestion de votre portefeuille de titres à votre intermédiaire. Vous acceptez alors qu'il gère, en votre nom et pour votre compte, vos actifs.


Cette gestion sous mandat doit faire l'objet d'une convention écrite, rédigée en deux exemplaires signés par les deux parties, un des exemplaires vous étant remis. Si vous décidez de modifier les termes du mandat de gestion, il conviendra de formaliser le changement par la signature d'un avenant.


Par ailleurs, le gérant qui a une obligation de moyens et non de résultats, a toute latitude pour réaliser des opérations conformes aux objectifs fixés dans le mandat, c´est-à-dire qu'il n'a pas à obtenir votre accord avant d'agir.

 

Mis à jour le : 04/10/2018 15:29