En quoi consiste l’investissement socialement responsable ?

Peu d’épargnants investissent dans les placements socialement responsables. Et pourtant, en plaçant votre argent dans un fonds ISR (Investissement Socialement Responsable), vous réaliserez un investissement potentiellement rentable tout en donnant du sens à votre épargne. L’essentiel à savoir.

Sommaire

 

 

Qu’est-ce que l’ISR ?

Habituellement, lorsque vous investissez dans un fonds d’investissement (un FCP ou une Sicav), votre argent est placé dans des actions cotées en bourse avec un seul objectif : choisir les sociétés qui présenteraient le meilleur potentiel de rendement sur des critères purement financiers (perspectives de bénéfices, etc.). Avec les fonds ISR, il y a une différence importante : les sociétés sélectionnées, tout en présentant un potentiel de rendement, doivent être également relativement bien notées sur des critères environnementaux, sociaux et gouvernementaux (ESG).

 

Comment investir socialement responsable ?

En achetant des parts d’un fonds ISR, vous investissez dans un portefeuille d’actions bien notées sur le critère du développement durable. Dans la plupart des fonds ISR, tous les secteurs économiques sont représentés. D’autres fonds peuvent en exclure, comme le secteur de l’armement par exemple. D’autres encore sont plus spécialisés, comme les fonds « verts » qui investissent dans des sociétés qui polluent peu ou dans des « obligations vertes » pour lutter contre le réchauffement climatique.

Ne pas confondre ISR et placement solidaire Alors que les fonds ISR investissent uniquement dans des sociétés cotées en bourse, l’investissement solidaire permet de financer des activités  à forte utilité sociale, comme le logement social ou l’insertion par l’emploi. Ainsi, par exemple, avec un placement solidaire, une partie de l’épargne (5 à 10 %) sert à l’acquisition d’actions non cotées d’organismes solidaires. Ou encore, une partie des gains ou des frais prélevés est reversée à une association engagée dans une action humanitaire ou environnementale.


 

Comment choisir un fonds ISR?

Lisez en priorité le document d’informations clés (DIC), attaché à chaque fonds, qui présente les informations essentielles à connaitre avant d’investir : l’objectif du fonds, le niveau de risque, les frais prélevés.

Pour compléter votre information, consultez le Code de la Transparence de votre banque qui détaille les critères ISR utilisés par la société de gestion du fonds.

Pour gagner du temps, vous pouvez aussi vous baser sur le label ISR. Ce label certifie que le fonds s’appuie sur une approche ISR et fait preuve de transparence. Si vous souhaitez connaitre les raisons de son attribution, lisez aussi les commentaires régulièrement disponibles sur le site de votre intermédiaire financier.

Il existe aussi un label TEEC (Transition énergétique et écologique pour le climat) pour les fonds engagés dans le financement de l’économie verte et de la transition écologique et énergétique.

 

Les placements ISR sont-ils moins rentables ?

Les plus convaincus affirment qu’à long terme, les placements ISR sont moins risqués que les autres fonds car ils écartent les sociétés dont les pratiques ne sont pas respectueuses du développement durable. Mais pour le plus grand nombre des experts, participer au financement des activités qui concilient performance économique, impact social et développement durable, procure une performance et des risques proches de ceux  des placements traditionnels.

 

Mis à jour le : 15/10/2018 16:54