Choisir son moyen de paiement à l’étranger

Espèces, chèques de voyage, virements SEPA ou internationaux, carte bancaire internationale, transfert d’argent : les moyens de paiement à l’étranger sont nombreux … et régis par des règles particulières qu’il est bon de connaître pour éviter les mauvaises surprises.

Sommaire

 

 

 

Les espèces

Les espèces, indispensables pour régler les petits achats courants, peuvent être retirées avant le départ. Il est possible d’obtenir des espèces dans les principales devises auprès de votre banque, ou dans un bureau de change (à  partir du 1er janvier 2016, la présentation d’une pièce d’identité est obligatoire pour toute opération de change dont le montant dépasse 1 000 euros).

 

Concernant les euros, leur retrait peut s’effectue au guichet de votre banque, auquel cas il faudra penser à prévenir votre établissement bancaire plusieurs jours à l’avance si la somme est importante, ou dans un automate (dans la limite de votre plafond de retrait). Euros ou devises devront obligatoirement être déclarés à la douane au-delà de 10 000 €.

 

Sur place, vous pourrez changer vos euros dans la monnaie locale (en gardant à l’esprit que les bureaux de change des aéroports prennent généralement des frais élevés) mais aussi effectuer des retraits de devises dans un automate (toujours dans la limite du plafond autorisé par votre carte bancaire).

Dans la zone euro, les retraits sont facturés dans les mêmes conditions qu'en France. Hors zone euro, une commission variable, selon la carte et la banque, est prélevée. S’il vous reste des devises à la fin de votre séjour, renseignez-vous car certaines ne sont échangeables que dans le pays émetteur.

 

 

Les chèques de voyage

Vous pouvez aussi emporter des chèques de voyage. Les chèques de voyage sont des chèques d’un montant préétabli qui sont émis dans une monnaie déterminée, le plus souvent en euros ou en dollars et qui peuvent être échangés sur place contre des espèces.

Ils sont intéressants, en dépit de leurs frais d’émission, puisqu'ils sont acceptés partout dans le monde et garantissent une grande sécurité en cas de vol ou de perte.

Concernant les chèques bancaires traditionnels, ceux-ci sont normalement établis en euros et ne peuvent être utilisés à l’étranger que dans la mesure où le bénéficiaire les accepte.

 

Votre établissement bancaire peut, par ailleurs, vous prélever des frais lors de leur présentation au paiement.

 

 

La carte bancaire

Vous pouvez régler vos achats sur place par carte bancaire. En zone euro, les paiements effectuées par carte bancaire internationale sont facturés dans les mêmes conditions qu'en France. Hors zone euro, des frais et des commissions, variables selon la carte et la banque, sont prélevés.

 

En outre, il existe un risque de change lié à l’écart de cours (devise contre euro) entre le jour du paiement et celui du débit du compte.

 

 

Les virements

Le virement, en devises ou en euros, implique la possession par le bénéficiaire d’un compte bancaire, mais reste un moyen sûr pour le règlement de sommes importantes. Entre pays de l’Espace économique européen (sauf la Suisse), les virements SEPA vous sont facturés dans les mêmes conditions qu’un virement national, et généralement exécutés sous un jour ouvrable.

 

Concernant les virements internationaux (hors zone euro), les frais et commissions de change sont variables, la banque propose généralement plusieurs possibilités de répartition des frais entre le donneur d’ordre et le bénéficiaire. Le délai d’exécution d’un virement international dépend des banques car il n’existe pas de délai maximum fixé par la réglementation.

 

À noter qu’en cas d’urgence, il existe des sociétés agréées pour effectuer des transferts de fonds, comme, par exemple, Western Union ou Money Gram, qui permettent de transférer de l’argent simplement : il suffit pour cela de disposer d’une pièce d’identité et d’un code sur lequel l’expéditeur et le destinataire doivent se mettre d’accord. Néanmoins, ces services sont généralement  coûteux (parfois jusqu’à 10 % du montant transféré), et un mandat express (sous 48 heures) international peut être préférable si le pays hôte le propose.

Mis à jour le : 08/12/2017 12:48