image d'arrière plan

Placements atypiques : les vérifications à faire

Le placement idéal, très rentable et garanti, n’existe pas. C’est pourtant ce que certaines publicités pour des investissements dans des biens divers veulent faire croire aux épargnants. La vigilance doit être de mise.

Sommaire

 

 

 

 

Que savoir sur les placements atypiques ?

Les propositions d’investissement dans les énergies renouvelables, les œuvres d’art, les timbres, les métaux précieux, le bois, les huiles précieuses ou encore les diamants prolifèrent sur internet. Les rendements affichés peuvent paraître attractifs, mais le risque est souvent peu expliqué.
De plus, de mauvaises pratiques ont été constatées : présentation biaisée affichant un rendement élevé, mise en avant de garanties en capital inexistantes, etc.

Parfois, il s’agit d’escroqueries pures et simples. 

 

 

Quelle est la démarche à suivre ?

Ces placements "atypiques" ou "plaisir" relèvent généralement, juridiquement, de l’intermédiation en biens divers.
Désormais, toutes les offres de biens divers doivent être au préalable enregistrées auprès de l’AMF avant tout acte de démarchage ou de publicité. Le numéro d’enregistrement doit figurer sur le document d’information à destination des investisseurs.

Si un site vous propose un placement dans des diamants d'investissement ou dans tout autre placement atypique relevant du régime des biens divers (vins, énergies renouvelables, forêts et bois exotiques, manuscrits, etc.), vous devez vérifier qu'il possède bien un numéro d'enregistrement qui doit figurer sur le document d'information à destination des investisseurs. Vous trouverez sur le site de l'AMF la liste des offres enregistrées d'intermédiaires en biens divers.

Mis à jour le : 21/12/2017 16:03