Les offres de biens divers, de quoi parle-t-on ?

Parfois appelés placements atypiques, les placements dans les « biens divers » font l’objet de plus en plus de publicités. Des sites internet proposent d’acquérir des droits sur un bien en mettant en avant une perspective de rendement financier. Ce bien peut être du vin, du diamant, de l’or, des plantations ou encore des cheptels de vaches. Avant d’investir il est important de comprendre en quoi consiste ce régime d’investissement.

Sommaire

 

En quoi consiste une offre de biens divers ?

Une offre de biens divers peut porter sur des pierres précieuses, du vin, un cheptel, des panneaux photovoltaïques, la forêt, des œuvres d’art, etc.

Quel que soit le bien en question, il consiste pour l’intermédiaire qui la propose à titre habituel à vous offrir d’acquérir des droits sur des biens qu’il gère. En échange, l’épargnant reçoit un rendement financier direct, indirect ou assimilé.

C’est donc une proposition d’investissement avec une perspective de rendement, qui ne repose pas sur des valeurs de bourse.

 

A quoi dois-je faire attention avant d’investir ?

Dans un premier temps, la société ou site internet, intermédiaire en biens divers, doit effectuer une communication claire, exacte et non trompeuse sur son offre. Les différents aspects des droits liés aux biens divers doivent être clairement présentés. L’information doit être suffisante pour vous permettre de comprendre les caractéristiques principales de l’offre dans laquelle vous investissez et d’en évaluer les avantages et les risques.

Si l’offre présentée tombe sous le régime de l’intermédiation en biens divers, elle doit enregistrée auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF) qui détermine si elle présente les garanties exigées par la réglementation. Dans ce cas, l’AMF délivre un numéro d’enregistrement  qui doit être apposé en haut du document d’information de l’offre.

Avant  de vous engager,  il convient donc de le vérifier sur l’offre ainsi que sur le site de l’AMF. 

 

Que faire si l’offre proposée ne contient aucun numéro d’enregistrement ?

Dans ce cas, il ne faut pas investir. La personne qui vous la propose via le site internet ne respecte pas la réglementation et est passible de sanctions pénales. Si vous investissez, vous risquez de tout perdre.

 

Une fois que j’ai investi, quelles informations dois-je recevoir ?

L’intermédiaire en biens divers doit vous communiquer, chaque année, dans les trois mois suivant la clôture de l’exercice, un ensemble d’informations sur vos placements.  Ces informations se présentent sous la forme d’un rapport annuel

 

Mis à jour le : 15/02/2019 11:46