Assurance Banque Epargne Info Service

Un site proposé par : Autorité de contrôle prudentiel et de résolution Banque de France Autorité des marchés financiers

Vers qui peut-on se tourner pour ses placements ?

Aujourd’hui, de nombreux établissements proposent d’investir, notamment sur Internet. Les épargnants peuvent ainsi faire jouer la concurrence. Mais c’est aussi un risque : celui de faire trop facilement des placements inadaptés, ou pire, celui d’être victime d’une arnaque.

09 octobre 2017

De nombreux interlocuteurs

De nombreux acteurs peuvent répondre à vos besoins d’épargne :

  • Les établissements traditionnels, essentiellement les banques et les compagnies d’assurance, qui proposent des placements de court, de moyen et de long terme comme les livrets, l’assurance vie ou les placements en bourse.
  • Des conseillers en "investissement financier". Ils offrent avant tout une analyse de vos besoins et peuvent vous orienter vers des solutions de placements.
  • Sur internet, certains acteurs sont plus spécialisés en offrant uniquement des services d’investissement en bourse ou de l’assurance vie en ligne.

Une obligation de conseil

Quel que soit votre interlocuteur, il doit respecter des obligations de bonne conduite. Il doit vous délivrer un conseil adapté, vous poser des questions sur votre situation financière, vos objectifs et votre expérience. Il doit notamment analyser votre capacité à faire des  risqués.

Attention aux acteurs non autorisés

Malheureusement, certaines offres, derrière des apparences séduisantes, peuvent cacher des offres  frauduleuses.
En cas de souscription d’offres frauduleuses, les recours sont malheureusement limités pour les épargnants lésés. Il vous appartient donc d’être vigilant et de rester prudent face à des offres semblant, en apparence, défier toute concurrence.

Faire les vérifications avant d’investir

Vous avez été  démarché ? Vous souhaitiez placer votre argent chez un courtier en ligne, ou contacter un conseiller en investissements financiers ? Avant tout, vérifiez l’agrément de votre interlocuteur et des produits qu’il vous propose.

La société ou l’intermédiaire qui vous vous propose un produit ou un titre financier peut revêtir plusieurs « costumes ». Cependant, quel que soit son statut, celui-ci doit être agréé :

  • par l'AMF dans le cas d’une société de gestion, de conseillers en investissement financier ou participatif ;
  • par l'ACPR, s’il s’agit d’un établissement de crédit, d’un prestataire de services d'investissement (PSI) ou de tout établissement ne relevant pas du champ de compétence de l’AMF.

Comment savoir si une société de gestion de portefeuille ou un OPC est agréé ?

L’AMF agréée les sociétés de gestion ainsi que les placements collectifs (un OPC, c’est-à-dire une Sicav ou un fonds), après avoir vérifié, notamment, l’information délivrée aux porteurs. Elle assure un suivi de ces produits tout au long de leur vie. Pour vérifier si un OPC ou une société de gestion est agréée, il vous suffit de consulter le site internet de l’AMF.

Le conseiller en investissement financier ou le conseiller en financement participatif est-il autorisé ?


Tout conseiller en investissement financier (CIF) ou conseiller en financement participatif (CIP) a l’obligation d’être immatriculé dans le registre unique tenu par l'ORIAS (Organisme pour le Registre des Intermédiaires en Assurance).
Pour vérifier si un CIF ou un CIP est habilité à exercer, allez sur le site internet de l’ORIAS et vérifiez l’agrément en faisant une recherche par la dénomination ou le numéro d’immatriculation.

Comment savoir si un démarcheur financier est en règle ?


Les personnes (morales ou physiques) autorisées à pratiquer du démarchage bancaire ou financier peuvent désigner l’un de leurs salariés ou mandater une tierce personne pour démarcher les clients potentiels. Ces démarcheurs ont l’obligation d’être titulaire et de présenter une carte de démarchage. Tout démarcheur doit également communiquer à la personne démarchée son nom et adresse personnelle, ainsi que ces mêmes informations s’agissant de la société pour laquelle il agit.
Vérifiez ces informations directement auprès de la personne (physique ou morale) pour le compte de laquelle le démarcheur agit.

Le prestataire d’investissement bénéficie- t-il des autorisations nécessaires ?


Pour vous proposer des services d’investissement, la société doit posséder le statut de "prestataire en service d’investissement" (PSI)  et être répertoriée sur le registre Regafi. Consultez le site Regafi : en renseignant la raison sociale de la société, vous pouvez vérifier les services d’investissement pour lesquels la société est autorisée à exercer.

Il est primordial de procéder à une vérification de l’existence d’une autorisation lorsqu’un placement vous êtes proposé. Cependant une simple vérification des registres n’est pas suffisante, compte tenu notamment des nombreux cas d’usurpation d’identité. Restez vigilant dans tous les cas.